Revue technique Renault Megane: Préliminaires

1. APPLICABILITE DU DOCUMENT

Ce document présente le diagnostic applicable sur tous les Unités Centrales Habitacle correspondant aux caractéristiques suivantes :

Véhicule(s) : Mégane II types B et C
Fonction concernée : Unité Centrale Habitacle
Nom du calculateur : Unité Centrale Habitacle
N Vdiag : 44

2. ELEMENTS INDISPENSABLES AU DIAGNOSTIC

Type documentation :

Méthodes de diagnostic (ce présent document) :

  •  Diagnostic assisté (intégré à l'outil de diagnostic), papier (Manuel de Réparation ou Note Technique), Dialogys.

Schémas Électriques :

  •  Visu-Schéma (Cédérom), papier.

Type outils de diagnostic :

  •  CLIP

Type outillage indispensable :

Outillage spécialisé indispensable

Multimètre

3. RAPPELS

Démarche

Pour diagnostiquer les calculateurs du véhicule, mettre le contact en mode diagnostic (+ après contact forcé).

Procéder comme suit :

  •  badge du véhicule sur repose-badge (véhicules sans clé scénario 1, entrée de gamme, sans mains libres et scénario 2, haut de gamme, mains libres),
  •  appui long (+ de 5 secondes) sur le bouton "start" hors conditions de démarrage,
  • brancher l'outil de diagnostic et effectuer les opérations souhaitées.

Pour la coupure du + après contact, procéder comme suit :

  •  débrancher l'outil de diagnostic,
  •  effectuer deux appuis courts (moins de 3 secondes) sur le bouton "start",
  •  vérifier la coupure du + après contact forcé par l'extinction des témoins calculateurs au tableau de bord.

Défauts

Il existe des défauts présents et des défauts déclarés mémorisés (apparus selon un certain contexte et disparus depuis ou toujours présents mais non diagnostiqués selon le contexte actuel).

L'état présent ou mémorisé des défauts doit être considéré à la mise en oeuvre de l'outil de diagnostic suite à la mise du + après contact (sans action sur les éléments du système).

Pour un défaut présent, appliquer la démarche indiquée dans la partie Interprétation des défauts.

Pour un défaut mémorisé, noter les défauts affichés et appliquer la partie Consignes.

Si le défaut est confirmé en appliquant la consigne, le panne est présente. Traiter le défaut.

Si le défaut n'est pas confirmé, vérifier :

  •  les lignes électriques qui correspondent au défaut,
  •  les connecteurs de ces lignes (oxydation, broches pliées, etc...),
  •  la résistance de l'élément détecté défectueux,
  •  l'hygiène des fils (isolation fondue ou coupée, frottements).

Contrôle de conformité

Le contrôle de conformité a pour objectif de vérifier les états et paramètres qui n'affichent pas de défaut sur l'outil de diagnostic lorsqu'ils sont non cohérents. Cette étape permet par conséquent :

  •  de diagnostiquer des pannes sans affichage de défaut qui peuvent correspondre à une plainte client,
  •  de vérifier le bon fonctionnement du système et de s'assurer qu'une panne ne risque pas d'apparaître de nouveau après la réparation.

Dans ce chapitre figure donc un diagnostic des états et des paramètres, dans les conditions de leur contrôle.

Si un état ne fonctionne pas normalement ou qu'un paramètre est hors tolérance, vous devez consulter la page de diagnostic correspondante

Effets client - Arbre de localisation de pannes

Si le contrôle à l'outil de diagnostic est correct mais que la plainte client est toujours présente, il faut traiter le problème par effets client.

Un résumé de la démarche globale à suivre est disponible sous forme de logigramme sur la page suivante.

4. DEMARCHE DE DIAGNOSTIC

5. FICHE DIAGNOSTIC

5. FICHE DIAGNOSTIC

ATTENTION

Tous les incidents sur un système complexe doivent faire l'objet d'un diagnostic complet avec les outils adaptés. La FICHE DIAGNOSTIC, qui est à documenter au cours du diagnostic, permet d'avoir et de conserver une trame du diagnostic effectué. Elle constitue un élément essentiel du dialogue avec le constructeur.

 

IL EST DONC OBLIGATOIRE DE REMPLIR UNE FICHE DIAGNOSTIC A CHAQUE FOIS QU'UN DIAGNOSTIC EST EFFECTUE.

Cette fiche sera systématiquement demandée :

  • Lors des demandes d'assistance technique à la techline.
  • Pour les demandes d'agrément, lors d'un remplacement de pièces avec agrément obligatoire.
  • Pour la joindre aux pièces "sous surveillance" demandées en retour. Elle conditionne alors le remboursement de la garantie, et concourt à une meilleure analyse des pièces déposées.

6. CONSIGNES DE SECURITE

Toute opération sur un élément nécessite des règles de sécurité afin d'éviter tous dégâts matériels ou humains :

  •  Vérifier la bonne charge de la batterie pour éviter toute dégradation des calculateurs en cas de faible charge.
  •  Ne pas fumer.
  •  Utiliser les outils adéquats.

7. CONTROLE A L'OUTIL DE DIAGNOSTIC CORRECT

Si le contrôle à l'outil de diagnostic est correct, mais que la plainte client est toujours présente il faut traiter le problème par effets client.

8. CHANGEMENT D'UNE UNITE CENTRALE HABITACLE

Suite au remplacement d'une Unité Centrale Habitacle, configurer le calculateur. Se reporter à la partir configuration de ce chapitre.

    Boitier interconnexion habitacle
    ...

    Fiche diagnostic
    Système : Antidémarrage Liste des pièces sous surveillance : Calculateur, lecteur de badges, modules de poignée, antennes Système : Boîtier Interco ...

    D'autres materiaux:

    Arbre de localisation de pannes
    ALP 1 Pas de communication avec le calculateur CONSIGNES Rien à signaler. Vérifier la tension batterie du véhicule. Remettre en état si nécessaire. Essayer l'outil de diagnostic, sur un autre calculateur du véhicule o ...

    Câble de commande de mixage d'air
    DIRECTION A GAUCHE Couples de serragem vis de fixation de la tôle de renfort de poutre 2,1 daN.m vis de fixation du plot élastique 0,2 daN.m vis du cache batterie 0,4 daN.m DÉPOSE Nota : Le câble de ...

    Batterie : Dépose - Repose
    Matériel indispensable outil de diagnostic   Couples de serragem bride de fixation de la batterie 0,7 daN.m fusible sur cosses de batterie 0,5 daN.m cosses de batterie 1,2 daN.m   ATTEN ...

    Categorie